• Feel the fear --- Do it anyway

    Plus de 200 visites par jour sur mon blog et c’est  peut être une expérience que je tenterais ailleurs de manière plus exposée et donc avec plus de retenue. Alors j’offre cet article qui est peut être un dernier qui sera cru. Cru car les gens qui me connaissent ne viennent pas ici et que j’y suis libre, mais pas aussi libre qu’il serait possible. Cru car j’ai été en colère, je gueulais de frustration, je sentais des échecs dans ce que j’entreprenais, je me sentais mal, j’avais l’impression que je me trompais de chemin et que je me gourais de vie.

    J’ai eu une dure semaine. Des mois assez durs on va dire. 

    Pourquoi me dites-vous ?
    Voilà pourquoi 

    J’ai le cœur qui bat à chaque que je mets les clés ds la serrure de ma porte… Quand j’ai pris une semaine pour me reposer chez mes parents, on s’est introduit chez moi pour me voler un pc et un portable merdique. La perte matérielle est anodine mais l’insécurité que ça a générée est très grande.
    Je crois bcp au confort et à la sécurité comme bases d’une vie correcte. Aujourd’hui, j’ai essayé de ne pas montrer cette peur que ça a créé mais elle est présente quand je tourne la clé et je ne sais pas ce que je risque de trouver derrière la porte. Je ne laisse personne venir chez moi et je n’accueille personne à part la famille et lui. Et ces gens-là sont rarement là et de confiance. Certes je peux m’en vouloir car en quittant j’ai probablement laissé le balcon trop ouvert ? Mais aujourd’hui je vais mettre un grillage et bien m’enfermer dans ma cage.

    Pour le boulot, j’ai changé de poste et le nouveau boss ne veut pas se faire marcher dessus, ou comme sont réputés les indous qui réussissent un peu plus que les milliards de pauvres de leurs pays, ils parlent bcp et sont arrogants. Mon nouveau boss me tape sur les nerfs.
    Mon nouveau poste et trop challenging et on me demande bcp sans que j’ai pu me reposer pour mieux me lancer. L’environnement est hostile, un niveau bas et je ne m’épanoui pas. J’aime rire et m’amuser en bossant, dans les calls ou les reunions. Là je vais commencer par sortir les griffes et tirer la gueule.

    Sinon, ma chère sante fait des siennes. Je suis habituée à faire le tour des médecins pour éviter les surprises et je viens de le faire sauf pour un dernier que je devais voir mi-septembre. Et c’est chez ce médecin là que j’ai du accourir il y a une semaine pour une douleur qui m’a emmené direct à la clinique.  Aujourd’hui je suis limite alitée car il était revenu et on a pris du plaisir … Intervention chirurgicale pour quelques heures de bonheur.  Je ne sais pas si je dois être heureuse que ça ait révélé un petit kyste anodin, ou malheureuse car ca aurait été pas ds l’urgence lors de la visite.

    Une des choses qui embellit ma vie c’est la danse. J’ai découvert le Jazz moderne, je suis faite pour cette danse, je me sens si bien en la dansant et mon corps épouse les gestes. J’avais hâte que les cours reprennent mais je vais manquer les inscriptions car j’ai mis mes économies ds la clinique et je suis interdite d’efforts encore 15 jours… La directrice était très sympa et m’autorise une inscription tardive, j’apprécie qu’elle m’ait trouvé un autre cours qui correspond à ce j’aime. J’ai hâte d’être bien sur pied car la rationnelle en moi va attendre de bien guérir non ?

    Mon cœur lui ne se porte pas si bien non plus. Il ne comprend pas pourquoi mon homme ne peut pas m’aimer en même temps que travailler sa réussite et pourquoi mon homme ne communique pas avec moi ou juste me réponde ces tps-ci.
    Pourquoi dois-je être prise par surprise dans des hauts et des bas.
    Je suis entière avec lui. J’ai vu de quoi le monde est capable, je mets bcp d’énergie à nettoyer autour de moi et je ne veux pas qu’on me juge sur ce que font les autres ou sur ce que j’aurais pu faire.
    Je ne vais pas en parler car ... Je le connais, je comprends ce qui se passe en lui et pour lui.

     

    Au fait, depuis quelque jour je pense très fort à tt quitter. Tout quitter pour atteindre la quiétude. Etre avec moi, dépendre de moi et m’éloigner de tout ce qui est trop subjectif  autour de moi et qui pourrait m’influencer. J’ai toujours voulu testé une vie ailleurs et une vie différente comme une nouvelle vie. Dites-moi ce qui me retient ici ? Avant  je sais mais là …. Il a dit des choses, il a des priorités … je n’ai pas vu ma place, il n’a pas prevude place pour Zora... Seul le temps nous dira.

     

    Ce que j’ai vu dans ma chute libre cette semaine, c’est les personnes qui revenaient me parler chaque jour et de plusieurs pays même  et surtout ces mêmes amis depuis des années qui m’ont rappelé ce que je leur avait appris de la vie et comment je la voyais et comment ça avait aidé leur vie. Des amis qui savent parler de toi et qui s’inquiètent. Depuis plusieurs mois voire des années, j’ai perdu tellement de force et d’énergie et je me suis trompée de route certaines fois. Je regrette certaines décisions mais je ne vis pas de regrets, on corrige, on ameliore, on a de secondes chances, sinon on a tout essayé pour ce en quoi on croit.

    Je me porte mieux et je me porterais encore bcp mieux. Cette chute était très dure mais comme on dit autant arriver rapidement au fond pour mieux rebondir.

    On m’a conseillé de faire des priorités, des listes, des classements les bons et mauvais points, … Zora fait au feeling, aux sentiments et au cœur, Zora croit que certaines routes sont cachées et si on passe par ce qui est tt tracer on peut rater tellement de belles expériences. Je ferais mes priorités, mais c’est pas un business plan ou un programme où les choses se font à tour de role car dans la vie on a tellement d’aspects que pour chacun nous avons des priorités.
    je sais que je reprendrais la danse ici ou ailleurs, je sais que j’aurais mes longues soirées bla bla assez drôles avec mes proches, je sais que j’apprendrais de nouvelles choses car je m’ennui rapidement sinon, je sais que mon entourage est magnifique, propre et de confiance et que j’ai de la chance de les avoirs, je sais que je ferais les 2 voyages prévus même avec un léger retard vu tous les imprevus… La vie continue et pour moi on vit pour etre epanoui, heureux, bien, confortable, en securité, bien entouré et satisfait de soi.

    Bonne nuit / adieu bloggland.

    Zora


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :