• Bonne année ... Enfin

    Bonsoir Bloggland,

    Mon premier post de 2011 arrive en retard mais il faut dire que les choses se bousculent de manière non-maitrisable.
    Non-maitrisable ne rime pas forcément avec désagréable.
    Non-maitrisable rimerait plutôt avec "pilote automatique".

    Cette année je ne force rien, ne planifie rien, ne m'inquiète de rien. Je laisse faire.

    Imaginez-vous dans un petit chemin, que vous marchez. Vous avez égaré les gens qui vous entouraient. Vous n'avez pas le temps de vous inquiéter car une voix vous encourage à continuer votre route. Vous n'êtes pas essoufflé. Vous allez à destination. Votre tranquillité vous le fait sentir. Vous allez à destination. Au fond de vous vous êtes rassuré, rassuré car l'endroit où vous êtes est la route que vous aviez toujours imaginée. Vous pensez à ces personnes restées derrière vous. Vous pensez seront-elles là à mon arrivée. Y aurait-il d'autres gens sur votre route. La voix vous dit de lui faire confiance. La voix vous rappelle tout le chemin que vous avez déjà fait. La voix vous dit "continue et fait-le pour toi même". La voix vous fait oublier vos jambes qui se fatiguent. Vous ne vous êtes même pas rendu compte des égratignures sur vos jambes en heurtant les buissons. Vous marchez et vous êtes sure que c'est par là où vous devez aller.

    C'est comme ça que commence 2011.

    Zora est souriante. J'ai découvert la tranquillité. J'ai appris à ne plus m'attacher aux choses qui pouvaient me nuire. Ne plus m'attacher aux gens qui me retiennent de parcourir mon chemin. J'ai appris à y croire et "laisser parler leurs bouches folles". Garder foi en moi, mes convictions, mes rêves ... avec de la flexibilité et ce qu'il faut d'ouverture d'esprit. Je continuerais à prendre les chances qu'on me donne et je les ferais grandir de ma propre vision. Je n'en n'oubliais pas mes désirs, ce qui fait battre mon cœur ou ce qui m'attache à mes valeurs.
    Je ne crois toujours pas au dicton "qui m'aime me suive". Nous ne sommes plus dans l’Age où on périrait pour faire grandir les autres. Nous sommes dans les temps où "nous grandirons ensemble" (c'est la phrase d'un spot tv i guess).
    Pearl Jam eux avaient bien dit « I don't want to limp for them to walk »


    2011 ne fait que commencer et ce 2011 a commencé en me détachant de ce qui me reliait à mes années d'avant.
    Ce n'est pas un phrase pour faire joli et beau, mais faut croire que mon tél de 3.5ans m'a lâché, que mon ordinateur a supprimé ma vie de 5ans de son disque dur. Je recommence à 0. La voix me dirait peut être à ce moment-là "continue ton chemin, tu as dans ta tête et ton cœur ce que tu voudrais prendre avec toi". Et je continue mon chemin.

    Bonne nuit Bloggland

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :